Site officiel de Raymond Depardon
Version Française English version
PrécédantSuivant

Profils paysans le quotidien presse

Revues de presse

L'Humanité - 23/02/05 "Avec Depardon, c'est encore et toujours une question de distance, d'éthique. Vu ce qu'il est devenu, lui le fils de paysan changé en homme des villes, il s'approche, mais juste ce qu'il faut. Ni plus ni moins."
Magali Jauffret

Les Inrockuptibles - 23/02/05 "Raymond Depardon n'appuie jamais sur le bouton "message", il ne juge pas, ne dénonce rien ni personne, se garde du "vouloir-dire", reste bien campé sur la position éthique, modeste, de celui qui regarde et observe. (...) Depardon enregistre un monde qui disparaît peu à peu, et n'en fait pas un fromage à la Bové, mais un film qui garde trace du moment."
Serge Kaganski

La Marseillaise - 01/03/05 "Raymond Depardon, comme à son habitude, saisit la vie de ses personnages dans toute leur vérité, laissant la place aux silences. Où sourd l'émotion."
Catherine Vingtrinier

Marseille L'Hebdo - 06/03/05 "On y retrouve ces gens étrangers aux effusions et aux épanchements, chez qui la caméra provoque parfois des tensions (que Depardon ne gomme pas) mais aussi l'emergence d'une parole d'une incroyable densité."
Jeanne B.

Cahiers du Cinéma - février 2005 "La vibration que capte Raymond Depardon dans les inflexions des voix, les inscriptions de l'existence sur les corps, les postures, la texture et l'usure des objets tels qu'il les enregistre procèdent d'une visée violemment antinaturaliste."
Jean-Michel Frodon

La Terre - mars 2005 "La pudeur, la discrétion de Raymond Depardon font toujours mouche. Sa caméra et son écoute répercutent beaucoup d'amertume, beaucoup de douleur silencieuse, et beaucoup de désarroi. Il sait parfaitement retransmettre cette culture paysanne toute dans le silence."
Zelda Meyer

Positif - mars 2005  "Evoluant en terrain familier, Depardon le timide, le taiseux, ose enfin sortir de sa réserve, plaisante, recueille les inquiétudes et les coups de gueule, s'enquiert de la santé, du moral de l'autre. (...) Depardon a réussi. Il a réalisé un film politique avec toute la finesse et l'art d'un portraitiste."
Laetitia Mikles

L'Information Agricole - mars 2005 "Dans ces portraits sensibles et pudiques, Raymond Depardon filme sans démagogie ni angélisme aussi bien des taiseux que des paysans au verbe facile, pour montrer, à travers eux, notre culture et nos caractères souvent inquiets."
Michel Monsay

Sud Ouest - 04/04/05 "Un des fils conducteurs de ce deuxième chapitre est la transmission des exploitations. C'est devenu une priorité pour le monde agricole."
Jean-François Moulian

Réussir la Vendée Agricole - 18/04/05 "Quand cette génération née avant 1950 ne sera plus, il n'y aura plus que les mètres de pellicule de Depardon pour nous dire ce que furent les gens de la terre."

Articles de presse

L'Humanité - 23.02.2005

La Gazette Nord Pas-de-Calais - 10.03.2005 : Page 1 - Page 2

Les Inrockuptibles - 26.01.2005 : Page 1 - Page 2 - Page 3

Haut de page