Site officiel de Raymond Depardon
Version Française English version
PrécédantSuivant

Profils paysans l''approche presse

Revue de presse

 

Terre et Nature - 19/04/01  "Le cinéaste impose un rythme et, avec lui, on est sûr de rencontrer des personnes, et pas seulement des figures ou des silhouettes."
Claude Vallon

Télé Câble Satellite - 25/04/01  "Jamais Raymond Depardon n'aura aussi été impliqué par le sujet de l'un de ses films. Jamais non plus, il n'aura autant partagé l'intimité des hommes et des femmes qu'il filme - une douzaine de petits éleveurs de ces régions de moyenne montagne."
François Ekchajzer

Télérama - 25/04/01 "Chez eux comme dans le film règne un ascétisme chaleureux. Une chaleur qui ne compte pas au nombre d'embrassades mais à un unique mot, à un petit geste, à un seul regard."
Cécile Maveyraud

La Tribune de Genève - 26/04/01  "Cette lente immersion permet d'alterner temps forts et temps morts, imbriqués ensemble dans une narration sensible, constamment à l'affut de ces petites fictions qui affleurent à la surface du réel."
Th. M.

Pélerin Magazine - 27/04/01  "Au final, une carte postale jaunie, filmée sans sentimentalisme mais qui laisse percer une émotion à laquelle personne ne résistera. On ne peut rester insensible à la mort de ses racines."
Jean-François Fournel

 
 
 
 
Le Monde Télévision-Radio - 29/04/01 "Il y a quelque chose de la beauté austère des tableaux de Le Nain dans ces longs plans fixes superbement cadrés."
 
Thérèse-Marie Deffontaines

L'Humanité - 06/05/01  "Ce travail de mémoire, qui prend son temps pour filmer la parole et installer le théâtre d'un chant de douleur, interroge sur la place de la caméra, sur la responsabilité morale du réalisateur et nous introduit avec émotion dans l'univers stimulant de ses doutes."
Magali Jauffret

 
 

Le Monde - 09/05/01  "Voilà le document. Le sous-titre, L'approche, rappelle combien il a dû être difficile à obtenir, plan par plan. Mais il y a autre chose, une oeuvre grande et belle. Une oeuvre comique et effrayante, un chant ample et vivace. Les gens que filme Depardon sont des humains contemporains habitant en France mais ils deviennent des personnages de films."
Jean-Michel Frodon

 
 
 

Cahiers du Cinéma - mai 2001  "Le cinéaste n'aura jamais été aussi proche du paysan, sa caméra étant invitée à la table, face à lui, enregistrant des choses que peu ont vues mais, par sa fixité, son silence (...) il ajoute une distance faisant que l'homme se trouvant en face de lui reste seul. Mais c'est la condition même de sa vérité, et plus généralement de la vérité documentaire."
Jean-Sébastien Chauvin

 
 

Studio - mai 2001 "Il s'agit presque d'un travail d'anthropologie. La justesse des lieux (...), la justesse du moment (...) et enfin la justesse du ton (...) laissent apparaître une vérité séculaire."
Christophe d'Yvoire

Articles de presse

Cahiers du Cinéma - mai 2001

Le Monde TV - avril 2001

Les Inrockuptibles - mai 2001

Telerama Mai 2001

Télérama - Avril 2001 : Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5

 

Haut de page